Cercle de lecture
Version Texte du cercle de lecture

Accueil | ... | ... | ... | ... | ... |

Cercle de Lecture

Farenheit 451 - - 25-Sep-2005

Lu il y a longtemps. Très très bon off couse. Je l'avais lu en anglais et vu le film à plusieurs reprises. J,ai pas été attiré par la traduction

Retour

Farenheit 451 - - 24-Sep-2005

J'avais déjà essayé de lire ce livre plus jeune et je n'avais alors pas pu le terminer. Eh bien 20 ans plus tard cela m'a fait le même effet. Je n'arrive pas à concevoir un monde ou l'on n'aime pas les livres et du coup je n'accroche pas. Je ne l'ai pas fini. Dans 20 ans peut etre ?

Retour

Farenheit 451 - - 19-Aug-2005

Intéressant, mais pas aussi riche que "Brave New World" de Huxley, "Nineteen Eighty-four" de Orwell ou "We" de Zamyatin. J'ai adoré l'idée des murs parlants et "scénario" envoyé aux téléspectateurs pour leur participation - sans doute c'est la prochaine étape dans l'évolution de notre télé-réalité. Je me suis souvent dite en le lisant quelle chance que nous avons l'internet pour diffuser informations, commentaires et idées.

Retour

Farenheit 451 - - 10-Aug-2005

Un chef-d'oeuvre de la littérature. Une réflexion profonde sur notre société, sa décrépitude culturelle, autant que sur la littérature en général. Une fable bien construite pour nous offrir autant d'intelligence, surtout quand on pense qu'elle a été écrite en 1953. Tout est déjà là : la télé-réalité, l'information-spectacle, la culture marchandise et le politiquement correct qui justifie la mise au rancards des livres au prétexte qu'ils ne sont pas touts d'accord entre-eux.

Retour

Farenheit 451 - - 02-Aug-2005

Très bien, une référence, c'est à la fois drôle et dramatique, on est peu de choses!

Retour

Farenheit 451 - - 27-Jun-2005

J'ai abordé ce livre avec 1984 dans la tête. C'est sans doute pourquoi je reste un peu sur ma faim car tout passe trop vite. Je reste frustré de ne pas en savoir plus sur cette société. Dans 1984, l'histoire s'étale sur des années, on a le temps de ressentir le poids de l'oppression, de comprendre le système. Ici, on effleure, on devine, on évoque, mais on ressent beaucoup moins bien la profondeur, car le récit est plus centré sur l'action et le personnage principal. Par exemple, le sujet des hommes livres aurait mérité d'être beaucoup plus développé.

Retour

Farenheit 451 - - 26-Jun-2005

Toujours d'actualité (malheureusement), et penser que machin a imaginé ça en 1960 c'est impressionnant. J'aime la façon dont il nous met dans l'ambiance de ce drôle de monde en quelque page et sans description lourde, tout en suggestif....

Retour

Farenheit 451 - - 15-Jun-2005

Très bon! Je trouve que M.Moore a eu une idée géniale de reprendre le titre pour son film. C'est inquiétant de voir que beaucoup d'anciens livres d'anticipation s'avère être un reflêt assez troublant de ce qu'on peut vivre à notre époque. Quelle vision de la part des écrivains ! mais c'est aussi une preuve que les hommes ne changent pas vraiment depuis la nuit des temps, malheureusement! J'ai beaucoup aimé l'accent d'espoir qui réside en notre capacité à rester vigilant à nous même et aux autres et la confiance en l'avenir : Il y a certainement beaucoup de belles choses de faites actuellement qui font que le monde ne sombre pas dans un chaos épouvantable. Soyons l'idée la plus haute que nous nous faisons de nous même!

Retour

Farenheit 451 - - 15-Jun-2005

Ah, quel livre !
Je l'avais lu il y a 20 ans, mais ne me souvenais plus de grand-chose, en dehors du fait que des pompiers brûlaient les livres. Mais Fahenheit 451 va plus loin ! C'est un tableau saisissant de ce que pourrait devenir le monde si nous ne nous secouons pas les neurones de temps à autres en fermant la télé... et en ouvrant un livre ;-). Je comprends que Michael Moore ait récupéré le titre pour son "brûlot".
On y trouve quelques lueurs d'espoir, en cherchant bien : le pompier Montag n'est pas un héros, c'est un homme ordinaire, ni savant, ni révolutionnaire dans l'âme ; pourtant il finit par échapper à la spirale infernale qui aspire tout son entourage, grâce à quelques concours de circonstance... et à une certaine ouverture d'esprit, si minime soit-elle.
Restons vigilants

Retour

Farenheit 451 - - 15-Jun-2005

J'ai bien aimé l'homme ordinaire qui placé dans certaines circonstances, réussi à se développer sa conscience et réussi à la suivre dans ses actions et ses gestes. Une excellente réflexion pour le lecteur sur notre société et ses valeurs. La fin m'a laissé sur plusieurs réflexions. Elle démontre que le coût du changement est très dispendieux. Le temps est au-delà d'une génération. L'effort requiert souvent efforts surhumain. Ou il est arrive suite à des événements dramatiques, tel que la guerre. Bien que ce livre date de quelques années, sa morale est toujours d'actualité.

Retour

Farenheit 451 - -

Retour

Farenheit 451 - -

Retour

Menu

Derniers commentaires

Esprit d'hiver
Le miracle Spinoza
Le survenant
Esprit d'hiver
Liquidations à la grecque


Nouvelles!

10 avril 2009: Vous cherchez une chorale à montreal? N'hésitez plus: Polumnia.


24-Oct-2005: Vous pouvez maintenant envoyer un message à l'animateur d'un cercle ainsi qu'aux participants.


2-oct-2005: nouvelle présentation du site internet. A venir, la page d'inscription, et la possibilité d'imprimer des signets personalisés.



Participez à un cercle de lecture!


Participez à un cercle de lecture!




Connecter

Entrez votre identificateur Entrez votre mot de passe