Cercle de lecture
Version Texte du cercle de lecture

Accueil | ... | ... | ... | ... | ... |

Cercle de Lecture

Le dernier homme - - 27-Apr-2016

J'ai beaucoup aimé cette plongée dans un demain, proche, plausible. Un demain qui nous présente une déshumanisation, jusqu'à la disparition de l'humanité, son remplacement physique par sa version « optimisée », sur fond de triomphe et de délire des manipulations génétiques des apprentis-sociers, de pornographie débridée et omniprésente...

Je trouve très réussie la présentation de ce monde, à peine différent du nôtre par cette continuité graduelle et ces années de dérive techniques et sociale d'un fascisme commercial et technophile.

Cette histoire nous tend un miroir à peine déformant sur certains aspects de notre société : transhumanisme, robotisation, sécurité plutôt que prévention, manipulations génétiques, jovialisme commercial, mise au rancard de la politique et de la démocratie. Elle nous offre aussi de probables conséquences, moins dans l'apocalypse finale - à mon avis peu probable - que dans la période qui la précède directement, tout aussi inquiétante et fermée.

J'ai eu beaucoup de plaisir à apprécier la finesse et les détails dans les renvois entre l'époque post-apocalyptique et le déroulement de la vie d'avant de Jimmy et la façon dont l'auteure dessine peu à peu le rôle central de Crake et d'Oryx, par petites touches, nous montrant le premier implacablement logique en efficace et discret mégalomane.

Retour

Le dernier homme - - 22-Apr-2016

Bon là j'ai vraiment essayé, en français , puis en anglais, puis retour au français. C'est TRES bien écrit et je suis contente de connaître enfin Margaret Atwood. Mais assez angoissant et déprimant. Un matin que je lisais ce livre das le bus, et qu'il y avait u beau soleil sur la neige balnche dvant le Mt-Royal, je me suis aperçue que j'étais déprimée. Kes kiss passe je me suis dit?...
Hé ben c'était ce foutu livre. J'ai arrêté aussi sec.

Retour

Le dernier homme - - 19-Apr-2016

On est dans le roman d'anticipation, pas du tout dans la science-fiction. Ça m'a beaucoup fait penser au Meilleur des Mondes. Tout ce qui est décrit et raconté peut paraître foutraque, mais quand on y réfléchit bien, tout ceci pourrait arriver dans un futur pas si lointain. Les changements climatiques sont déjà là (clin d'œil à Naomi Klein), les expériences génétiques et scientifiques vont bon train (on fait de la viande in vitro), alors il ne manque plus qu'une bonne pandémie, un mélange de Zika et d'Ebola, par exemple, et on est en plein dedans...

Retour

Le dernier homme - - 11-Apr-2016

Gros malaise. Je me suis poussée à lire ce livre en entier en me demandant régulièrement ce qui pouvait bien pousser Janis à aimer ce genre de livre ;) parce que bon, je ne voyais pas trop ou l'auteur voulait en venir....et puis j'ai été happée enfin par l'histoire aux dernières 50 pages, exactement pile au moment ou Crake tranche la gorge d'Oryx, regardant jimmy dans les yeux et lançant son fameux "je compte sur toi": alors là, toutes les pièces du puzzle se sont mis en branle, je comprends mieux l'importance et la place de chaque personnage et j'ai trouvé ce roman d'anticipation incroyablement bien vu : cette volonté de l'homme de se prendre pour Dieu en créant les Crakers, en jouant avec la génétique et en essayant de penser à tout jusqu'aux moindres détails mais évidemment la réalité se révèle bien plus complexe encore...c'est vertigineux tout ça et à s'identifier au "héros, c'est se confronter aux sentiments de survie, désolation, solitude, dangers, peurs, etc...

Retour

Le dernier homme - - 01-Nov-2015

Un livre très dérangeant sous plusieurs aspects : Tout d'abord, le narrateur, seul (ou presque) rescapé d'une catastrophe planétaire, ne transmet a fortiori qu'un point de vue unique tenant presque du monologue ininterrompu tout au long du livre. Le sentiment de désolation, de solitude est suffocant. Et puis l'auteur nous présente volontairement une vie sans horizon, au propre comme au figuré, et on ressent vite une impression d'enfermement et presque de claustrophobie alors que Jimmy passe des "Compounds" et "Bullet trains" dans ses flashbacks à un espace extrêmement réduit dans un arbre ou à l'abri de son refuge initial. Roman d'anticipation plus que de science-fiction, "Oryx and Crake" (dans sa version originale) nous entraîne dans un futur proche, Ô si proche et toutes les questions qu'il pose (eugénisme, génétique, problèmes climatiques...) sont si réalistes et contemporaines que le malaise est bien réel. Très intéressant.

Retour

Le dernier homme - - 19-Aug-2015

J'ai pas vraiment aimé. Je n'ai pas trouvé de réalisme dans tout ça. Les personnages pas attachants ni intéressants. Je n'ai pas aimé sa façon de raconter. Bref je ne m'y suis pas retrouvé. Sujet intéressant pourtant.

Retour

Le dernier homme - - 14-Jun-2015

J'ai beaucoup aimé... mais ça m'a mis souvent bien mal à l'aise... car je trouve ça très plausible...
Toujours amusant de lire un livre de fiction qui a dix ans et de voir que l'auteur nous parle d'objet qui sont déjà un peu dépassés !

Retour

Le dernier homme - - 10-May-2015


Déjà lu
https://cercledelecture.com/touslescommentaires.php?livreid=371

Retour

Le dernier homme - - 28-Jul-2013

Retour

Le dernier homme - -

Retour

Le dernier homme - -

Retour

Le dernier homme - -

Retour

Le dernier homme - -

Retour

Menu

Derniers commentaires

Esprit d'hiver
Le miracle Spinoza
Le survenant
Esprit d'hiver
Liquidations à la grecque


Nouvelles!

10 avril 2009: Vous cherchez une chorale à montreal? N'hésitez plus: Polumnia.


24-Oct-2005: Vous pouvez maintenant envoyer un message à l'animateur d'un cercle ainsi qu'aux participants.


2-oct-2005: nouvelle présentation du site internet. A venir, la page d'inscription, et la possibilité d'imprimer des signets personalisés.



Participez à un cercle de lecture!


Participez à un cercle de lecture!




Connecter

Entrez votre identificateur Entrez votre mot de passe